Cinq nouvelles expositions dans les bibliothèques de Québec

Le Programme de diffusion en arts visuels et en métiers d’arts présente cet hiver cinq nouvelles expositions dans les galeries du Réseau des bibliothèques de la ville de Québec. Le grand public est invité à visiter gratuitement les expositions Peinture à l’huile dans la tradition de vieux maîtres néerlandais,  de l’artiste Janeth Rodriguez, S’ombrer,  des photographes Noémie Poisson et Guy Nadeau, Les enneigés : février chez les alzheimers,  de l’artiste Marie-Andrée Gilbert, Brownie,  du collectif de l’Établi et Identité et personnalité  du sculpteur Marc Fugère.

 

Peinture à l’huile dans la tradition de vieux maîtres néerlandais

Du 27 janvier au 12 mars à la Galerie de la bibliothèque Canardière. L’artiste peintre Janeth Rodriguez se dit émue par le mystère et la beauté du clairobscur. Virtuose de la technique des anciens maîtres néerlandais, elle crée des toiles représentatives. Ces toiles capturent la ressemblance, l’émotion, l’intemporel et l’éternel…

 

S’ombrer

Du 28 janvier au 13 mars à la Galerie de la bibliothèque Aliette-Marchand. Les photographes Noémie Poisson et Guy Nadeau s’unissent sous le thème du clair-obscur et présentent l’exposition S’ombrer. Entre l’ombre et la lumière, différents personnages sont représentés pour créer une forme de mystère; le spectateur intrigué peut alors y construire sa propre signification du message à partir des éléments mis en lumière.

 

Les enneigés : février chez les alzheimers

Du 31 janvier au 14 mars à la Galerie de la bibliothèque Collège-des-Jésuites. En plongeant dans le quotidien de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, l’artiste Marie-Andrée Gilbert a voulu se consacrer au portrait et répondre à l’oubli. Parce que ces gens qui oublient peu à peu sont également très souvent des oubliés. C’est en représentant la disparition et l’imaginaire que les portraits témoignent de ces identités fragiles.

L’artiste sera présente de 14 h à 16 h le dimanche 5 février.

 

Brownie

Du 1er  février au 15 mars à la Galerie de la bibliothèque Neufchâtel. Dans cette exposition, le collectif de l’Établi explore un médium analogique en se limitant à l’utilisation d’un petit appareil commercialisé par Kodak au début des années 1950 : le Brownie Hawkeye. Les réglages y sont extrêmement restreints puisque la vitesse d’obturation et l’ouverture sont fixes. Ce retour à l’argentique, avec ses imperfections et ses aléas, dirige les artistes vers une photographie davantage posée où l’on ne peut tout contrôler.

Les artistes seront présents de 14 h à 16 h le dimanche 5 février.

 

Identité et personnalité

Du 4 février au 18 mars à la Galerie de la bibliothèque Gabrielle-Roy. Dans la vie de tous les jours, identité et personnalité se côtoient. Le sculpteur Marc Fugère fait usage de la pierre millénaire pour créer des personnages à la limite du figuratif, qui forment le reflet de cette dynamique. Les matières, les formes, les textures entrent en rapport et se répondent, dans une recherche constante de la forme, de la ligne et de la lumière. Un processus de création acquis chez les Inuits, sans croquis ni maquette préalables.

L’artiste sera présente de 14 h à 16 h le dimanche 5 février.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :