« Nocturnes » de Jean-Philippe Roy au Lieu

Le Lieu, centre en art actuel, présente Nocturnes de Jean-Philippe Roy, une exposition regroupant des œuvres graphiques et sculpturales, des corpus autonomes coexistant au sein du même espace et constituant deux phases distinctes d’un même projet de création.

Des oeuvres graphiques ont d’abord été réalisées. Il s’agit d’une série de dessins représentant des  sculptures improbables, qui n’ont aucune existence matérielle autre que leur forme graphique. Ce ne sont pas des croquis de sculpture servant éventuellement de référence à leur réalisation en trois dimensions. Ce sont plutôt des sculptures qui ne verront jamais le jour, des objets de l’ombre, des reflets sans corps appartenant à la nuit d’avant la création, à ce ferment indifférencié de souvenirs altérés, d’humeurs confuses et d’espaces ambivalents. En cela, ce sont des sculptures nocturnes, des objets qui n’existent qu’à l’état de possibles, se rapprochant ainsi d’un état psychique de création où les données mémorielles sont manipulées par la pensée dans un processus de visualisation. Ce sont des oeuvres témoignant d’une pensée de l’objet.

Influencées par ces dessins, s’y retrouve aussi quelques sculptures, avec le souhait qu’elles se chargent de la même teneur psychique. Les figures représentées paraissent ici animées d’une intériorité, se rendant visibles d’elles-mêmes, manière d’embrasement autarcique du visuel. Pour chaque oeuvre présentée, persiste la possibilité que ces figures retournent à ce maillage des temps passés, à ces espaces révolus d’où elles proviennent, faisant alors le jeu de leur visibilité.

Originaire de Québec, Jean-Philippe Roy vit et travaille à St-Marcellin, dans le Bas-St-Laurent. Depuis presque dix ans, son travail artistique se développe essentiellement autour de la sculpture. En 2006, il terminait une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval, mémoire pour lequel il a remporté la médaille d’or de la Gouverneure générale du Canada. Son travail a été présenté dans plusieurs expositions individuelles et collectives au Québec, au Canada et à l’étranger. En 2006, il participait à une résidence de création à Strasbourg dans le cadre des échanges croisés Alsace/Québec. Récipiendaire de plusieurs prix et bourses, il recevait en 2005 le prix Videre dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec, et en 2006, le prix de l’artiste de la relève du Bas-St-Laurent. Depuis quelques années il réalise également des oeuvres d’art publiques.

Du 15 juin au 15 juillet, au Lieu.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :