Annie Baillargeon et Normand Rajotte à VU

Annie Baillargeon, Adversités

Avec ses photomontages numériques grands formats, Annie Baillargeon met en scène le corps dans sa dimension performative et décorative. Lʼartiste propose de complexes compositions multipliant des personnages qui évoluent dans des environnements appartenant tantôt à lʼunivers du rêve, tantôt à celui du cauchemar. Utilisant de manière récurrente les quatre éléments que sont lʼeau, le feu, la terre et lʼair et faisant table rase de tout repère spatial et temporel, elle façonne des mondes qui hybrident le réel et lʼimaginaire.

Annie Baillargeon vit et travaille à Québec. Elle poursuit depuis dix ans une démarche pluridisciplinaire basée sur la représentation exaltée et transgressive du corps féminin. Membre et cofondatrice du collectif multidisciplinaire Les Fermières Obsédées, lʼartiste a participé à des expositions solos et collectives au Québec, au Canada, au pays de Galles, au Brésil, en Pologne, en Irlande, en Australie, en Équateur et en France. Son travail a fait lʼobjet dʼune vingtaine dʼarticles et de publications, en plus dʼêtre récompensé de nombreux prix, notamment le Prix Videre, catégorie meilleur évènement.

Normand Rajotte, Comme un murmure

Depuis 1997, Normand Rajotte explore de manière continue un territoire restreint situé autour du massif montagneux du Mont Mégantic. Au contraire de la tradition du paysage, qui célèbre de vastes étendues soulignées par un horizon lointain, lʼartiste se tourne de près vers le sol pour en scruter la surface et y repérer
les empreintes laissées par le temps, les éléments et la vie animale. Ce faisant, son travail se veut une sorte de métaphore photographique de lʼintrospection, qui explore les méandres de la conscience de soi et du rapport de lʼhumain à la nature.

Actif depuis la fin des années 1970, Normand Rajotte a présenté son travail à lʼoccasion de plusieurs expositions individuelles au Québec et au Canada, notamment, à Montréal, à la Galerie Pangée (2011), à LʼArsenal lors du Mois de la Photo de Montréal 2011 et à la Galerie Occurrence (2004). Ses oeuvres figurent dans des collections particulières et publiques au Canada, incluant le Musée dʼart contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec (Québec) et le Musée des beaux-arts de Montréal.

Jusqu’au 7 octobre 2012, à VU.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :