Birthe Piontek et Catherine Plaisance à VU

Birthe Piontek – The Idea of North

Dans quelle mesure l’environnement dans lequel nous évoluons contribue-t-il à définir notre identité? Cette question, Birthe Piontek a tenté d’y répondre avec le projet The Idea of North, réalisé dans la communauté de Dawson City au Yukon. Avec cette série puissante, l’artiste offre une incursion dans un univers étrange, peuplé de marginaux et où toutes les quêtes semblent légitimes.

Diplômée de l’Université d’Essen en Allemagne, Birthe Piontek vit à Vancouver (Colombie-Britannique). Son travail photographique, qui interroge la notion d’identité, s’intéresse aux relations intimes que les individus nouent avec leur environnement. L’artiste a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et au Brésil. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et privées, dont celles du Museum of Contemporary Photography de Chicago et du Museum für Angewandte Kunst de Gera en Allemagne. En 2009, son projet The Idea of North a remporté le Critical Mass Book Award et, en 2011, a fait l’objet d’une publication chez Photolucida (Portland, OR).

Catherine Plaisance – Infortunes

La catastrophe est omniprésente dans le travail photographique, installatif et vidéographique de Catherine Plaisance. Avec l’exposition Infortunes, ce thème est l’objet d’un dialogue tendu entre une maquette disposée au centre de la galerie et suggérant la quiétude d’un paysage de campagne, d’une part, et une série de photographies montrant diverses scènes catastrophiques susceptibles de troubler cette tranquillité, d’autre part.

Catherine Plaisance œuvre en photographie, installation, dessin et vidéo. On a pu voir son travail, entre autres, au Athens Institute For Contemporary Art (Athens, États-Unis), à la galerie SAS (Montréal), à la Galerie Sans nom (Moncton), à la Maison de la culture Mont-Royal (Montréal), à la Biennale Internationale de l’Image de Nancy (Nancy, France) ainsi qu’à la Manif d’art 3 de Québec (Québec). Elle est cofondatrice du collectif Les Fermières Obsédées, au sein duquel elle fut active de 2001 à 2009. Catherine Plaisance vit à Montréal.

Jusqu’au 11 novembre, à VU.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :