« Thébaïde » de Yannick Nolin à L’Établi

Pour cette dernière exposition originale de l’année, L’ÉTABLI présente le projet solo d’un de ses fondateurs, Yannick Nolin, intitulé “Thébaïde : solitude numérique”, et qui se tiendra du 23 novembre au 8 décembre prochain.

L’exposition est tirée de la première publication de l’artiste : Thébaïde : solitude numérique – Le voleur de bicyclettes et quotidiens parallèles. Elle s’articule autour d’une vingtaine de photographies en noir et blanc qui offriront un regard sur cette nouvelle façon de vivre notre solitude. Thébaïde, synonyme de solitude, est aussi un lieu où les ermites se retiraient autrefois afin de vivre une vie austère.

Aujourd’hui, pour combler nos moments solitaires, nous nous raccrochons à nos objets numériques : téléphones “intelligents”, ordinateurs, tablettes etc. sont devenus des échappatoires ou des retraites. Chaque sonnerie est potentiellement une opportunité sociale ou professionnelle qui vient nous alimenter en dopamine, nourrissant ainsi notre dépendance à ces objets. Ces ermites des temps modernes sont ici captés sur le vif, dans leur intimité, comme si l’appareil se faisait voyeur.

Les prises de vues ont été réalisées sur trois continents, lors de voyages effectués au cours de ces dernières années. La grande diversité des décors et des visages vient renforcer l’universalité du propos de l‘artiste : de Beyrouth à Lima, en passant par Barcelone, chacun de nous dépend de ces objets. Avec “Thébaïde : solitude numérique”, Yannick Nolin, propose une réflexion sur notre peur de la solitude aujourd’hui.

Yannick Nolin est un cinéaste et photographe de Québec. Après des études en cinéma, il a fait ses classes sur le terrain au sein du mouvement Kino. Sa passion pour la photographie est née lors de ses nombreux voyages au Pérou. Il a en effet donné des formations vidéo à des jeunes de la rue en Amazonie avec l’association La Restinga. Suite à cette expérience forte, il a mis sur pied, grâce à sa rencontre avec le collectif Les DéclencheurEs, le projet à caractère social KINOMADA en 2009. Ce projet lui a ainsi permis de concrétiser son désir de travailler en groupe. En parallèle, il continue à s’investir avec passion dans L’ÉTABLI et poursuit ses nombreux voyages de coopération où il capte des moments, des endroits, des personnages qui le touchent.

Du 23 novembre au 8 décembre. Vernissage le 23 novembre, 17h.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :