« Les illuminés » de Christian Messier chez Morgan Bridge

Comment certains individus peuvent-ils arriver à convaincre plus de 900 personnes de s’enlever la vie en même temps, à convaincre une personne de se faire amputer un bras à froid, à convaincre son peuple d’entrer en guerre contre le monde entier, à convaincre que d’aimer son bourreau permettra d’aller s’asseoir au côté de Dieu, ou simplement à faire bouger des foules lors de concerts sur une musique dont les paroles sont dépressives? Ce don que ces personnages possèdent, c’est le charisme. C’est la qualité d’une personne à séduire, à influencer, voire à fasciner les autres par sa seule présence.

La présence charismatique est un souci très présent chez les artistes de l’art performance, discipline qui évolue en parallèle à la peinture depuis une quinzaine d’années chez Christian Messier. Le lien entre ces deux démarches qui, à première vu, semblent presque s’opposer se trouve pourtant juste là : dans la présence que déploie une personne : d’une part via les sujets représentés en peinture ; d’autre part par la présence réelle de l’artiste devant public. Il n’est ainsi pas étonnant que cet intérêt pour les grands orateurs et autres personnages charismatiques, bien que relié à la performance, se traduise chez lui par la peinture.

C’est donc dans la tradition du bad painting que Christian Messier présente une série de portraits de personnages historiques intitulée Les illuminés. Ces illuminés, dont l’humanité se souviendra comme étant extrêmement charismatiques et obsédés par une mission personnelle, ont tous marqué l’histoire en abordant la voie de la puissance du rayonnement de leur présence, rayonnement qui dans la plupart des cas est aussi sombre que terrifiant.

Bien connu dans le domaine de la performance, Christian Messier a participé à plusieurs événements dans une douzaine de pays. On l’a aussi vu à Viva! Art action à Montréal, à la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, à 7a * 11d à Toronto ainsi qu’à la Manif d’art de Québec. En peinture, son travail a été présenté à l’Oeil de poisson, à la galerie le 36, et à Pan ! peinture, dont il est l’un des fondateurs. Christian Messier est auteur du magazine Web Punctum, qui traite des arts visuels au Québec.

Jusqu’au 23 décembre 2012, à la Galerie Morgan Bridge.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :