Gordon Monahan à la Galerie des arts visuels

La Galerie des arts visuels est heureuse de collaborer pour la toute première fois au Mois Multi par la présentation d’une exposition satellite. Il s’agit par ailleurs d’une première nord-américaine pour Resonant Platinum Records de Gordon Monahan qui fut présentée à Berlin l’automne dernier.

L’installation est composée d’une douzaine de disques d’aluminium suspendus dans l’espace de la galerie par des cordes de piano. De petits moteurs électriques transmettent, par oscillation, un signal sonore à chacune de ces cordes. Les disques agissent alors comme des haut-parleurs et cette onde sonore devient audible. En résulte une oeuvre d’une grande pureté visuelle qui met en valeur le potentiel sonore des cordes et des disques au profit de sonorités uniques. Resonant Platinum Records déploie ainsi dans l’espace des phénomènes acoustiques simples, mais finement travaillés, à l’aide de procédés techniques ingénieux.

Resonant Platinum Records est une présentation de la Galerie des arts visuels et du Mois Multi. Pour ce projet, l’artiste a bénéficié d’une résidence de production à Recto-Verso, dans le cadre de l’entente CALQ/OAC (Conseil des arts et des lettres du Québec/ Ontario Arts Council).

À noter que Gordon Monahan présentera, dans le cadre du Mois Multi, la performance Sauerkraut Synthesizer, vendredi 1er février à 22h, au cabaret de la salle multi de Méduse.

Gordon Monahan vit et travaille à Toronto. Pianiste de formation, il s’adonne tout d’abord à la composition et interprète les oeuvres de James Tenney, de Udo Kasemets et de John Cage qui dira de lui: « At the piano, Gordon Monahan produces sounds we haven’t heard before. » Il amorce en 1978 une production en art audio, puis conçoit des installations cinétiques et sonores. Gordon Monahan amalgame les nouvelles technologies et les propriétés acoustiques naturelles (Long Aeolian Piano (1984-88), Aquaeolian Whirlpool (1990), Spontaneously Harmonious in Certain Kinds of Weather (1996)). Ses « machines sonores » sont souvent constituées de surplus électroniques et de rebuts industriels qui génèrent de multiples couches sonores dans des assemblages complexes. Ses oeuvres témoignent d’un intérêt pour la rencontre du low-tech et du high-tech, de la culture populaire et savante. Depuis trente ans, Gordon Monahan a participé à divers festivals ou expositions au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il participait également au Mois Multi en 2010.

Du 31 janvier au 3 mars. Vernissage le jeudi 31 janvier à 17 h.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :