« Ébranlement » de Patrick Bérubé au Lieu

Puisant à même nos préoccupations actuelles, l’exposition Ébranlement propose des interrogations des plus profondes sur notre monde en déchéance. Exploitant la dimension tragique et paradoxale du temps et de la salle d’attente, l’installation amène tout un champ de réflexion autour de la précarité et de la fragilité des choses. En effet, les oeuvres tenteront de nous montrer que les fantasmes qui nous obsèdent nous entraîne généralement dans des situations contradictoires et des systèmes de causes et d’effets qui se dégradent et qui entraînent plus souvent qu’autrement notre perte. De ce fait, l’artiste se moque en démontrant que malgré toutes nos précautions, certaines choses sont inéluctables et que nous demeurons vulnérable et victime de nos craintes, de nos désirs et de la futilité des choses.

Cherchant à déstabiliser, par des retours sur la culture, la société ou nos habitudes de vie, tout en usant de stratégies de détournement, d’humour ou d’ironie, ce ramassis d’oeuvres sarcastiques souligne le caractère absurde des préoccupations de notre époque qui nous tourmente, notamment notre recherche constante de pouvoir et de performance, de contrôle et de sécurité ou encore de confort et d’aseptisation. Posant un regard critique sur notre perte d’identité à travers nos désirs, nos ambitions et nos espérances, elles cherchent sans cesse à nous rappeler que ces obsessions sont souvent absurdes, éphémères et illusoires. Ce désordre, cette révolte, que disent-ils, de la société, de ces latences, de ces espérances ?

Patrick Bérubé a obtenu une Maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal en 2005. Finaliste pour le prix Pierre Ayot en 2010 et 2011, son travail a été remarqué sur la scène nationale et internationale par ses participations à de nombreuses expositions et événements majeurs. Notamment, en 2010, lors de l’exposition Ceci n’est pas un Casino au Casino Luxembourg, au Luxembourg et à la Villa Merkel en Allemagne. En 2005, il obtenait le prix du jury dans le contexte de la Manif d’art 3 de Québec. Il compte également plusieurs séjours en résidence d’artiste dont la résidence du Conseil des arts et des lettres du Québec à Barcelone en Espagne, en 2009, à la Cité internationale des Arts à Paris, en 2007 et à Buy-Sellf, à Bordeaux, en 2011. Il réalisera sa toute première exposition solo à New York en janvier 2013. Il est membre fondateur du collectif Pique-Nique et il a réalisé, en 2010, une première oeuvre d’intégration à l’architecture et travail à la réalisation de deux autres.

Du 21 février au 24 mars 2013. Vernissage le jeudi 21 février, 17h.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :