Marie-Andrée Gilbert et Marie-France Tremblay présentent « Flottaisons » à Regart

Activité phare de sa programmation estivale abondante, Regart propose une rencontre artistique entre lesu nivers de Marie-Andrée Gilbert et de Marie-France Tremblay, le temps d’une résidence de création et d’une  exposition intitulée Flottaison, qui aura lieu du 12 juillet au 18 août 2013, du mercredi au dimanche, de midi à 17 heures.

Ayant en commun un fort attachement pour la narration et la construction de récit à partir d’éléments du quotidien, Marie-Andrée Gilbert et Marie-France Tremblay raconteront, cet été à Regart, les aléas de l’ordinaire. Ainsi, la sensibilité de l’ornementation, le recours au personnage, le jeu et l’humour se côtoieront en un contrepoint d’un langage commun, mais aux accents bien différents. Car, si toutes les deux travaillent les mêmes notions de multiplication, de répétition et de variation de l’œuvre, elles se distinguent néanmoins par l’utilisation qu’elles en font.

Là où Marie-Andrée Gilbert magnifie, tord, patente ses sujets en en conservant les traces de l’esquisse et du croquis, en bousculant les frontières entre le faux et le vrai, Marie-France Tremblay, elle, appuie plutôt la rigueur du motif de façon à ce que germe une image complexe, décomposant de la sorte l’action et le temps. C’est dans ces semblances et dissemblances que dialogueront donc les tricots, œuvres sur papier, murales, sérigraphie, dessins et sculptures des deux artistes tout au long de la prise de possession de l’espace, au fil de la résidence de création, qui est ouverte au public depuis le 28 juin et ce, jusqu’au 12 juillet.

De plus, en complément à l’exposition, Marie-Andrée Gilbert proposera, le vendredi 2 août dès 18 heures, Débords et flottaisons, une performance contée relatant, non sans humour, un séjour de création auprès de gens atteints de la maladie d’Alzheimer

Marie-Andrée Gilbert

Artiste en arts visuels et auteure, détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, Marie-Andrée Gilbert développe ses narrations par le dessin, l’estampe, la microédition et le conte urbain. Depuis 2007, elle fait partie du duo d’artistes Les Raboussiers, dont les 25 publications ont été distribuées au Québec et en Europe.

Elle a présenté ses performances dans différents évènements et festivals au Québec et en France. En 2013, en plus de son passage à Regart, elle sera en résidence de création à Skriduklaustur, en Islande. Son travail a été soutenu par plusieurs bourses en arts visuels et en littérature.

Marie-France Tremblay

Originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, Marie-France Tremblay est détentrice d’un baccalauréat en enseignement des arts plastiques. Elle emprunte entre autres aux techniques du dessin, de l’estampe, du tricot, de l’impression textile et de la vidéo d’animation pour créer des séries d’images ou d’objets. Membre active de l’atelier Engramme, à Québec, elle participe à divers projets en collaboration, notamment au sein du collectif Colifichet.

Dernièrement, son travail a été présenté dans différentes expositions et événements au Québec, comme à Québec, à l’Œil de Poisson, et à Rouyn-Noranda, à L’Écart. Puis, cette année se poursuivra avec des expositions individuelles à l’atelier Presse-Papier de Trois-Rivières et à la Galerie B-312 de Montréal, ainsi qu’avec une résidence de création au Glasgow Print Studio, en Écosse.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :