Diane Morin à L’Oeil de poisson

Suite à une commande d’oeuvre initiée par le centre d’artistes Avatar, nous accueillons l’artiste Diane Morin pour la diffusion du Grand calculateur II, dont l’élaboration a débuté en septembre 2012. Cette oeuvre dont le processus de création se poursuivra lors de la présentation de l’exposition, explore des contextes générateurs d’évènements à partir de mécanismes et de configurations simples faisant écho à l’histoire de l’informatique.

Cette première présentation du Grand calculateur II prendra la forme d’un laboratoire, où différentes configurations, conçues spécifiquement pour l’espace de la grande galerie de l’OEil de Poisson, seront expérimentées et modifiées au fil des semaines.

« L’installation comprend des séries d’éléments — des tubes articulés, des objets, des moteurs et des interrupteurs électriques—, assemblés de façon à créer des circuits logiques, sans que n’y interviennent des composants électroniques complexes ou la programmation informatique. Ces circuits, dans lesquels la logique est en lien direct avec les actions mécaniques des objets, sont susceptibles de servir d’unités de mémoire. Chacun des assemblages peut stocker un bit d’information. Les changements d’état de leur mémoire causent des changements de leur position dans l’espace et créent des géométries variables. Ici, un bit d’information correspond à deux possibilités mathématiques, un ou zéro et, en ce qui concerne la forme, toutes les positions intermédiaires. » — Diane Morin

Originaire de la région de Kamouraska, Diane Morin vit et travaille à Montréal. Elle détient, depuis 2003, un diplôme de maîtrise en beaux-arts (médias libres) de l’Université Concordia et a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval en 1997. Depuis 1998, Morin réalise des installations liant sa pratique à l’art cinétique et aux arts médiatiques. Son travail a été présenté dans le cadre d’expositions individuelles et collectives à Montréal, ailleurs au Canada, en Suède et en Finlande. En 2010, Morin recevait , dans la discipline «Arts médiatiques », le Prix Victor Martyn Lynch-Staunton, décerné par le Conseil des arts du Canada. Son projet Le grand calculateur I a reçu une mention d’honneur lors du concours VIDA 15.0 — Concurso Internacional Arte y Vida Artificial.

Du 1er novembre au 1er décembre. Vernissage le 1er novembre, 20h, précédé d’une rencontre avec l’artiste à 19h30.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :