Lancement d’une importante monographie sur le parcours d’Alain-Martin Richard

L’artiste Alain-Martin Richard propose une plongée dans son parcours créatif atypique en lançant une imposante monographie intitulée Alain-Martin Richard – Performances, manœuvres et autres hypothèses de disparition au Cercle (228, rue St-Joseph Est, Québec), le 31 mars en formule 5 à 7.

Dans cet ouvrage, les auteurs Paul Couillard, Doyon/Demers, Hélène La Roche, Paul Ouellet, Nicolas Reeves, Clive Robertson, Guy Sioui Durand et Marianne Trudel se joignent à Alain-Martin Richard pour dresser un portrait exhaustif de la pratique de Richard, des expérimentations théâtrales des années 70 jusqu’aux manœuvres à l’échelle planétaire des années 2000.

Un DVD, réalisé par AVATAR, complète la partie textuelle en offrant le document vidéo de The Route to Rosa, une œuvre médiatique interactive qui peut être vue comme une trace, une documentation d’une manœuvre.

Pour souligner l’événement comme il se doit, le grand public est convié à un lancement qui aura lieu le 31 mars prochain au Cercle, en formule 5 à 7. Cette soirée clôt un patient travail d’édition orchestré par les coéditeurs, Paul Couillard pour FADO et Nicholas Pitre pour SAGAMIE. Alain-Martin Richard a également convié quelques artistes à intervenir de manière impromptue au cours du lancement afin de pimenter la soirée d’imprévus.

La projection de la vidéo Ne cherchez plus mon cœur, les bêtes l’ont mangé, réalisée par Boris Dambly, est aussi au programme, en complicité avec Folie/Culture.

Alain-Martin Richard vit et travaille à Québec. Artiste de la manœuvre et de la performance, il a présenté ses travaux en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Il poursuit en parallèle un travail de commissaire, de critique et d’essayiste. Il a publié dans de nombreuses revues des articles sur le théâtre, la performance, l’installation et la manœuvre. Membre des ex-collectifs Inter/Le Lieu, The Nomads, il est par ailleurs toujours actif avec Les Causes perdues et Folie/Culture. Ses productions se déploient souvent sur plusieurs plans de réalité comme dans l’Atopie textuelle (2000) et Le chemin pour Rosa (2006). Alain-Martin Richard est présentement professeur invité à l’École des arts visuels de l’Université Laval. Parallèlement, il prépare un ambitieux projet qui sera présenté lors de la septième édition de la Manif d’art.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :