« Je suis le dieu du feu de l’Enfer… » de Christian Messier à Regart

Afin de lancer sa programmation hiver-printemps 2015 avec autant de culot que d’assurance, Regart, centre d’artistes en art actuel s’en remet au talent et à la pertinence avérés d’un artiste originaire de Lévis, le peintre Christian Messier. Son exposition Je suis le dieu du feu de l’Enfer et je t’apporte… Le feu / I Am the God of Hell Fire and I Bring You… Fire se tiendra du vendredi 6 février au dimanche 22 mars, aux heures habituelles de Regart : du mardi au dimanche, de midi à 17 heures. Le vernissage de l’exposition, en présence de l’artiste, aura lieu le vendredi 6 février, dès 17 heures.

L’exposition, dont le titre emprunte aux paroles de la chanson Fire d’Arthur Brown, regroupe les plus récentes peintures de Christian Messier autour d’une rencontre thématique contrastée, celle entre l’exorcisme d’Anneliese Michel sous l’égide du Vatican, en 1975, et le surréalisme des hallucinations d’un groupe d’amis sous l’influence de champignons magiques.

Avec Je suis le dieu du feu de l’Enfer…, le peintre convie donc à la déroute qu’engendrerait l’incongru scénario où un trip d’hallucinogènes et un exorcisme avaient lieu au même endroit, au même moment. Ce sentiment projeté de profond malaise qu’impliquerait la cohabitation de ces deux histoires, qui n’ont rien en commun sinon la perte de réalité causée par l’emprise d’un corps étranger, est au centre des préoccupations de Christian Messier pour cette production.

Pour la quasi totalité des mois de février et de mars, Regart se transfigurera ainsi en un lieu où l’humour et la souffrance se côtoient dans une intimité désagréable, un endroit où l’on consomme un mariage forcé, théâtre d’un conflit auquel nous assistons en tant qu’invités. Ni séduisant ni réconfortant, ce projet est au contraire une péripétie pour l’œil, un choc déstabilisant pour l’âme et une torture pour l’esprit. La volupté dans sa plus pure expression.

Christian Messier

Originaire de Lévis, Christian Messier vit et travaille à Montréal. En performance, il a participé à plusieurs évènements et festivals dans une douzaine de pays. On l’a aussi vu à Live Biennale à Vancouver, Viva! Art action à Montréal, à la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, 7a * 11d à Toronto à la Manif d’art de Québec et à la Rencontre internationale d’art performance de Québec.

En peinture, son travail a été présenté entre autres à l’Œil de poisson, à Pan ! Peinture – dont il est l’un des fondateurs, à la galerie Verticale à Laval, à l’Écart à Rouyn-Noranda et à la galerie Laroche/Joncas à Montréal. Il était également l’auteur du magazine web Punctum qui traitait des arts visuels au Québec.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :