Léna Mill-Reuillard et Julie Tremble à VU

12667f17-6374-48cf-96b6-b1a6f9665a38

Fenestra, de Léna Mill-Reuillard

Au cœur de l’espace, un grand écran reçoit la projection d’un lieu abandonné. Des livres ouverts pêle-mêle reposent sur le sol; le soleil illumine timidement le mur. Est-ce une photographie ou une vidéo? La lumière s’intensifie peu à peu, des fenêtres apparaissent lentement, se précisent, puis prennent feu. Ces dernières nous laissent croire que l’on pourrait presque voir au travers d’elles. Peu à peu, la perception du spectateur est brouillée, il est happé par cet univers de transparences et de temporalités ralenties, où il se positionne inexorablement devant l’image qui devient un véritable miroir de soi. Cette Fenestra se complète par une série photographique où des paysages intérieurs se fondent et se confondent en lumière.
En jouant sur les frontières entre photographie et vidéo, Léna Mill-Reuillard explore la temporalité de ces médiums afin qu’ils se complètent et s’entrecroisent. Elle questionne les limites de l’image photographique en travaillant les zones limitrophes entre image fixe et image en mouvement.
Originaire de Québec, Léna Mill-Reuillard vit et travaille à Montréal. Suite à sa formation en cinéma (profil direction photo) à l’Université du Québec à Montréal, elle entame une maîtrise en arts visuels et médiatiques où elle explore l’imbrication temporelle entre les médiums photographique et vidéographique. Elle complète son parcours par Mirari, une exposition solo présentée à la Galerie de l’UQAM en novembre 2013. Récemment, elle obtient la bourse de résidence conjointe PRIM/Dazibao qui sera diffusée à l’automne 2015. En parallèle, elle fait la direction photo d’une dizaine de courts-métrages et de trois longs-métrages documentaires qui ont voyagé dans de nombreux festivals à travers le monde. Entre autres, La coupe, dont elle signe l’image, a gagné de nombreux prix dont le prix du jury pour le meilleur court-métrage international au festival de Sundance 2014
107ddc2a-ddad-4d9d-bb06-a163c7af154e
BPM 37093, de Julie Tremble
Située à environ cinquante années-lumière de notre système solaire, BPM 37093 est une étoile parvenue à la fin de son existence : son noyau s’est cristallisé, transformant sa masse de carbone en gigantesque diamant. À partir de cette prémisse, Julie Tremble a développé une série de récits vidéographiques, photographiques et sonores qui empruntent à la fois leurs formes et leurs contenus à des processus de transformations radicaux tels que celui qui a modifié la nature de l’étoile BPM 37093.Par leur échelle gigantesque, les phénomènes astronomiques outrepassent toute perception directe; existant pour les scientifiques sous forme de graphiques et de calculs mathématiques, ces objets ne sont appréhendés par la majorité des personnes que par un processus de fictionnalisation. Le projet BPM 37093 propose une construction d’espaces fictifs à partir d’éléments du vocabulaire documentaire et cinématographique, avec une réflexion poussée sur les codes et clichés du domaine du spectaculaire par lesquels on tente de figurer l’indémontrable.
Julie Tremble détient une maîtrise en études cinématographiques et un baccalauréat combinant cinéma et philosophie (Université de Montréal). Son travail a été présenté dans différents centres d’artistes, galeries et festivals au Canada et en Europe. En 2013, elle a reçu le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour la meilleure œuvre d’art et
d’expérimentation, remis dans le cadre des 31e Rendez-vous du cinéma québécois. Ses vidéos sont distribuées par Groupe Intervention Vidéo (GIV).
Jusqu’au 15 mars 2015, à VU.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :