Relents de Glam Metal pour Alexis Bellavance à Regart

Comme deuxième évènement officiel de sa programmation hiver-printemps 2015, Regart,
centre d’artistes en art actuel présente Les premiers, de l’artiste pluridisciplinaire Alexis Bellavance. Sonore et scénographique, l’installation occupera la galerie du centre du 24 avril au 16 juin 2015. Parallèlement, dans l’espace-vitrine des membres, le public pourra découvrir le travail de Marie-Andrée Godin avec Celle qui raconte les histoires mène le monde. Le vernissage, en présence des deux artistes, aura lieu le vendredi 24 avril, dès 17 heures.

Installation sonore expansive et ambitieuse, Les premiers d’Alexis Bellavance met en opposition le mouvant et le statique. S’en dégage une métaphore de la vie réelle où l’important et le futile sont en constante compétition, malgré une tendance générale à diriger notre regard vers le futile. Le drame s’oppose ainsi au spectacle, au divertissement et au rêve, autant de choses qui s’entrechoquent dans notre quotidien. Mais au-delà de cette trame narrative intrinsèque, au-delà de la symbolique, l’objet principal des Premiers est de capitaliser sur l’onde de choc et de surprendre.

Alexis Bellavance met ici en scène une véritable explosion multicolore aux accents vintage Heavy Metal : éclairs de plexiglas, morceaux de batteries tels que tambours et cymbales, fils électriques et petits moteurs incarnent une déflagration structurelle qui semble jaillir de nulle part, un chaos sonore et physique encore en mouvement.

Les premiers s’inscrit dans la continuité des réflexions de l’artiste portant sur l’amalgame du silence et du bruit, de même que de ses observations sur le temps et ses reliefs.

Artiste pluridisciplinaire très actif, Alexis Bellavance est notamment membre fondateur de l’ensemble d’art audio BOLD. Il est également cofondateur et membre du comité de programmation du festival de performance VIVA! Art Action et membre actif de l’organisme Perte de Signal. Il a présenté ses travaux solo et collectif à travers le Canada, aux États-Unis, au
Mexique, en Europe et en Asie.

Activités en parallèle

Membre de Regart, Marie-Andrée Godin présentera en vitrine Celle qui raconte les histoires mène le monde, sa plus récente production aux limites. Sous l’angle de ses propres préoccupations féministes, l’artiste s’intéresse avec Celle qui… à la figure de la sorcière. Présente depuis longtemps dans sa pratique artistique aux limites du Bad Art, la dualité entre nature et artifice est une fois encore le point focal de sa recherche pour cette exposition, cette fois teintée par l’adage « La connaissance est le pouvoir ».

De plus, du 24 avril au 3 mai prochain, oeuvres de céramique et autres créations aux allures telluriques investiront l’espace atelier du centre Regart dans le cadre de l’exposition
Magie des mains, issue d’un collectif ad hoc de membres travaillant d’un côté ou l’autre des perméables frontières entre l’art actuel et les métiers d’art.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :