Posts Tagged ‘ ATSA ’

Podcast – Émission du 2 octobre 2012

Podcast de l’émission du mardi 25 septembre 2012.

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec Anne-Lise Griffon, directrice de Regart, et les artistes Charles-F. Ouellet et Mélanie Bédard, au sujet de l’exposition Hétérotopies;
  • Entrevue avec Michel Guimont, au sujet de l’exposition d’oeuvres de Rita Letendre qu’il présente à sa galerie;
  • Chronique d’Anouk Desloges : regard sur l’exposition 10 ans d’urgence de l’ATSA à la Maison Hamel-Bruneau;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • Les sélections audio de Simon Roy : Cassette 1999-2000 de Napalm Jazz, sur NoType.

Animation et recherche : Julie Gagné.


Télécharger l’émission.

Publicités

L’ATSA présente « 10 ans d’urgence » à la Maison Hamel-Bruneau

Après avoir produit onze éditions d’État d’Urgence, Manifestival récipiendaire du prix Citoyen de la Culture 2008, ATSA réunit sous forme d’exposition visuelle pluridisciplinaire plus d’une vingtaine d’artistes d’ici, du Canada et de l’étranger qui ont tous en commun d’avoir présenté ou conçu une œuvre originale pour l’événement entre 1998 et 2010 et couvrant les champs de la vidéo, photographie, dessin, peinture, affiche, film d’archives, bande sonore et installation.

Le public est appelé à découvrir les œuvres d’art colorées, ingénieuses, sensibles, ludiques et percussives d’artistes qui se sont penchés sur la thématique de l’itinérance et de la rencontre avec cet autre qui peut faire peur. Bienvenue dans l’univers artistique de l’État d’Urgence, un voyage dont on sort bouleversé et qui nous convainc que le geste d’art est aussi un geste de survie…

Concrètement, 10 ANS D’URGENCE permettra aux spectateurs de découvrir les peintures sur support non-conventionnel des artistes du Centre St-James et de Sylvain Bouthillette, l’œuvre sonore de Luc Raymond, les dessins collaboratifs du collectif VIA, les photographies de Bo Huang et de Jean-François Lemire, la peinture de Marie-Claude Pratte des artistes de Cactus Montréal et de P.L.A.I.S.I.I.R.S, les dessins de Louis Perron et de LABOHEM, le vaisselier de Patrick Bérubé, la Vélo-Maison de Phil Allard, la bande sonore et les photographies de Mohamed Lofti et Réal Capuano, une sélections de clichés de Squat, signé Mathieu Caron, des extraits du Micro-ouvert enregistrés par Luc Deschesne, le Survival Handbook de Hans Winkler (All), les impressions de dessins sur bannière de Donigan Cumming, les photomontages de Leonel Luna, l’affiche de Dominique Blain, l’Instant Housing de Winfred Baumann (All), la maquette Architecture de papier de Sérgio Cezar (Bré), l’installation textile de jenna maclellan, la vidéo Impression de Luc Sénécal, une sélection photographiques de Martin Savoie mettant en scène les œuvres d’Armand Vaillancourt, Karen Spencer, Héloïse Rémy, Sylvie Cotton, Mario Duchesneau et Kyohei Sakaguchi (Jp), deux installations de l’ATSA, les affiches conçues et primées par la firme graphique orangetango ainsi qu’une sélection de capsules vidéographiques de Santiago Bertolino, Steve Patry, Henrique Vera Villanueva et Luc Sénécal, complètent le portrait de ces rencontres magiques d’une grande humanité.

Qu’est-ce que l’État d’Urgence?

L’État d’Urgence a été une mobilisation impressionnante de plusieurs centaines de personnes qui, depuis 1998, ont orchestré un véritable village urbain sur la place Émilie-Gamelin à Montréal, et ont offert pendant cinq jours, 24 heures sur 24, de multiples services aux gens vivant l’itinérance.

Une programmation artistique éclatée et gratuite devenait alors le catalyseur d’une rencontre sociale sans précédent. Un festival différent, qui met le contexte de présentation au cœur de la réflexion artistique. Dans la lignée des États d’Urgence, l’ATSA offre depuis 2010 l’événement FIN NOVEMBRE, cette année du 16 au 25 novembre 2011, toujours Place Émilie-Gamelin à Montréal!

Qu’est-ce que l’ATSA?

L’ATSA est un organisme artistique fondé en 1998 par les artistes Pierre Allard et Annie Roy, qui crée et diffuse des œuvres ou événements faisant foi des grands enjeux sociaux, environnementaux et patrimoniaux qui les préoccupent. Par leurs créations dans l’espace urbain, ils tentent, au-delà du questionnement, de générer une expérience humaine qui positionne le citoyen en véritable acteur de développement durable. ATSA est récipiendaire des prix Giverny Capital 2011, Nature de l’art, Pratt & Whitney Canada du Conseil des Arts de Montréal 2010 et Artistes pour la paix 2008.

Du 26 septembre au 16 décembre, à la Maison Hamel-Bruneau.

Au menu de l’émission du 2 octobre 2012

Nouvelle édition de L’Aérospatial ce mardi 2 octobre 2012.

L’animatrice Julie Gagné recevra Michel Guimont, afin de présenter l’exposition de Rita Letendre à la Galerie Michel Guimont. Également de passage, Anne-Lise Griffon, directrice de Regart, accompagnée d’artistes de l’exposition collective Hétéroscopies, présentement à l’affiche à la galerie et en ses alentours.

En chronique : Anouk Desloges nous parle de l’exposition Dix ans d’urgence de l’ATSA à la Maison Hamel-Bruneau, la revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier, et les sélections audio de Simon Roy.

Tout ça dès 17h30 sur CKRL 89,1 FM!

Revue de presse, émission du 6 mars 2012

Pour l’émission du 6 mars 2012 de L’Aérospatial, voici les articles que notre collaborateur Raymond Poirier a retenu pour vous lors de sa revue de presse hebdomadaire :

Podcast – Émission du 20 septembre 2011

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec Annie Roy, co-fondatrice de l’Action terroriste socialement acceptable (ATSA) autour de l’exoposition CHANGE présentée à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval;
  • Entrevue avec Anne-Lise Griffon, directrice artistique de Regart, Émilie Roy, comissaire,  et le Duo Daerden (Érick d’Orion et François Martig) autour de l’exposition Calibrage sous deviance et des activités entourant le 25e anniversaire de Regart;
  • Chronique de Dominique Savoie : regard sur l’exposition Mutation – Matières – Sons présentée au Centre Matéria;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • Et les sélections audio de Simon Roy : cette semaine, l’album Number Stations distribué chez PublicSpace.

Animation et recherche : Julie Gagné.


Télécharger l’émission.

Au menu de l’émission du mardi 20 septembre 2011

Ce mardi, 17h30 à 18h30, deuxième émission de L’Aérospatial, saison 2011-2012.

Pour l’occasion, l’animatrice Julie Gagné recevra l’Action terroriste socialement acceptable (ATSA), qui présente son exposition rétrospective CHANGE à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval. Anne-Lise Griffon, directrice artistique de Regart sera également de passage pour parler du 25e anniversaire du centre, en compagnie de quelques uns des artiste qui participent à l’exposition Calibrage sous déviance.

Côté chronique, Dominique Savoie commentera l’exposition Mutation-Matière-Son, présentée au Centre Matéria, Simon Roy viendra parler d’art audio et apporter sa suggestion de la semaine et Raymond Poirier offrira une revue de presse en arts visuels, cinq sujets en autant de minutes.

C’est un rendez-vous, sur les ondes du 89,1 FM à Québec, ou en direct, sur le Web au www.ckrl.qc.ca.

L’ATSA présentera l’exposition « CHANGE » dès le 15 septembre

Afin de souligner douze ans d’interventions sociales et artistiques, l’ATSA (Action Terroriste Socialement Acceptable) propose le projet CHANGE à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, du 15 septembre au 16 octobre 2011.

S’agit-il d’une exposition rétrospective, d’une proposition ludique ou d’un manifeste? Dans l’espace de la Galerie des arts visuels, l’ATSA questionne l’univers de la mise en marché et se met littéralement en vente. Loin de l’espace d’intervention urbaine où il s’active habituellement, le duo revisite un riche corpus d’interventions éphémères par le biais de produits dérivés, d’artefacts et de traces multiformes. Sont alors abordées les questions chères à l’ATSA: partage des richesses, surconsommation, sauvegarde des patrimoines écologiques, bâtis et immatériels, dépendance aux énergies fossiles, mondialisation…

CHANGE, une critique de l’omniprésence de la mise en marché par la création paradoxale d’un lieu de commerce singulier, instrument ironique et stratégique de rencontre et de discussion sur l’art et ses enjeux. CHANGE, comme « monnaie » bien sûr, mais aussi et surtout comme un impératif au changement.

Vernissage le jeudi 15 septembre, à 17h00.

De plus, le 22 septembre à 16h, la Galerie des arts visuels vous convie à la projection du film L’art en action et à un échange avec les fondateurs de l’ATSA, Pierre Allard et Annie Roy. Ayant suivi le collectif pendant quatre ans, les réalisateurs nous permettent de mieux saisir les motivations de l’ATSA et les idéaux qui sous-tendent leurs questionnements et interventions participatives urbaines.