Posts Tagged ‘ Fernand Leduc ’

Podcast – L’Aérospatial, émission du 24 février 2015

Podcast de l’édition du 17 février 2015 de L’Aérospatial.

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec la conservatrice à l’art moderne du Musée national des beaux-arts du Québec, Anne-Marie Bouchard, pour parler de l’exposition 1950: Le Québec de la photojournaliste américaine Lida Moser;
  • Entrevue avec Michel Guimont, pour présenter l’exposition de microchromies de Fernand Leduc présentement à l’affiche à sa galerie;
  • Chronique de Gentiane La France : commentaires autour de l’exposition Incarnations, photographies de la collection du MNBAQ de 1990 à aujourd’hui au MNBAQ;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • La sélection audio de Simon Roy.

Animation et recherche : Julie Gagné

Télécharger l’émission.

Publicités

Au menu de L’Aérospatial, émission du 24 février 2015

Ce mardi 17h30 à L’Aérospatial

Julie Gagné reçoit la conservatrice à l’art moderne du Musée national des beaux-arts du Québec, Anne-Marie Bouchard, pour parler de l’exposition 1950: Le Québec de la photojournaliste américaine Lida Moser. Aussi de passage, le Michel Guimont, pour présenter l’exposition de microchromies de Fernand Leduc présentement à l’affiche à sa galerie.

En chronique, Gentiane Lafrance commente l’exposition Incarnations, photographies de la collection du MNBAQ de 1990 à aujourd’hui au MNBAQ, Raymond Poirier présente sa revue de presse et Simon Roy, sa sélection audio.

Sur les ondes de CKRL 89,1.

Microchimies de Fernand Leduc chez Michel Guimont

La Galerie Michel Guimont présente une exposition des microchromies de Fernand Leduc. Cette sélection d’huiles sur toile et de pastels du grand peintre québécois est offerte pour la première fois au public grâce à la collaboration d’Isabelle Leduc, fille de l’artiste. Présentées en exclusivité, ces œuvres sont une occasion unique de contempler le travail de maturité de ce grand maître de la couleur. Le vernissage de l’exposition aura lieu le 22 février de 13 h à 17 h et l’exposition se poursuivra jusqu’au 15 mars 2015.

Ces œuvres exceptionnelles baptisées par Fernand Leduc «microchromies», sont l’aboutissement d’un cheminement vers une pureté de la couleur animée par la lumière qui en émane. Semblables à des monochromes au premier coup d’œil, ces tableaux sont en réalité composés d’une multitude de nuances chromatiques traitées en transparence et en superposition.

Né en 1916, Fernand Leduc s’est engagé dans la voie de la modernité après des études à l’École des beaux-arts de Montréal. Sa rencontre avec Paul-Émile Borduas, puis sa participation au groupe automatiste, l’amène à choisir l’abstraction comme mode d’expression. Il passera finalement une grande partie de sa vie entre la France et l’Italie avant de revenir s’établir définitivement au Québec en 2006. En 1988, il reçoit le prix Paul-Émile Borduas, la plus haute distinction en arts visuels au Québec. Il y a un an, le Musée national des beaux-arts du Québec lui consacrait une salle permanente aux côtés de Riopelle, Pellan et Lemieux.

Des premières « microchromies » des années 1970 aux pastels réalisés dans les dernières années de sa vie, Fernand Leduc poursuit le même objectif : faire des œuvres dans lesquelles l’élément formel disparaît complètement. « Quand le peintre manie la couleur lisse, en analyse le pouvoir, élimine la force suggestive du presque-aplat, il vise moins à restituer la lumière qu’à définir un nouvel espace. Un espace minutieusement construit sans l’aide d’une écriture, sans le soutien de formes ou de masses; détaché de toute référence illusionniste; fondé sur le strict contrôle des lois physiques de la couleur.»

L’exposition Fernand Leduc, microchromies, invite au voyage à travers les douces couleurs diffuses des matins italiens et les teintes vivifiantes du Mexique des séries Cycle de vie et Rencontre ainsi que Mexicana et Ciel d’hiver à Chapala.

Une oeuvre, une danse: Karine Ledoyen rencontre Fernand Leduc

Le MNBAQ aime provoquer des rencontres mémorables! Du 24 au 28 septembre, c’est la danse qui ira à la rencontre des arts visuels. Karine Ledoyen, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Danse K par K, se sera inspirée de l’œuvre de Fernand Leduc pour offrir de courtes performances dansées dans la salle d’exposition consacrée au peintre de lumière. Les petites formes seront offertes au public gratuitement, à 12 h 30, ces jours-là.

La première fois que la chorégraphe est entrée dans la salle regroupant les tablaux de Leduc, elle a été frappée de voir l’évolution de l’artiste à travers les oeuvres représentant L’ensemble de sa carrière. « Les petites danses vont s’inspirer du processus de création. Quand on parle de danse, on parle de mouvement, on parle de transformation aussi. C’est ce qui m’intéresse dans la danse, la transformation, le passage d’un état à un autre. Dans l’oeuvre de Leduc, on voit cette transformation que je vais essayer d’appliquer dans le mouvement », disait Mme Ledoyen.

Après des projets innovants comme Osez!, après des collaborations artistiques multiformes marquantes, après des chorégraphies inspirées – Cibler (2008), Air (2011), Trois paysages et Danse de garçon (2013) – quel privilège pour le MNBAQ de souligner la 18e édition des Journées de la culture en accueillant Karine Ledoyen, une créatrice de Québec, qui n’arrête pas de surprendre, de se réinventer et de cumuler les succès, tant dans sa ville qu’à l’étranger. Elle saura certainement faire de ces rencontres, entre la danse et l’œuvre de Fernand Leduc, des instants magiques.

Podcast – Émission du 18 mars 2014

Podcast de l’émission du mardi 18 mars 2014.

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec Line Ouellet, directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec, au sujet de leurs quatre nouvelles expositions permanentes sur Pellan (Le Rêveur éveillé), Riopelle (Métamorphoses), Lemieux (De silence et d’espace) et Leduc (Peintre de lumière);
  • Entrevue avec la directrice de la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Lisanne Nadeau, au sujet du projet d’art public Frozen Blue de Nadia Myre et Karen Elaine Spencer;
  • Chronique de Gentiane Lafrance: un regard sur l’exposition collective en cours à la Galerie Lacerte;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • La sélection audio de Simon Roy: l’album Sunset Boulevard de Studio Noir.

Animation et recherche: Julie Gagné.

Télécharger l’émission.

Au menu de l’émission du 18 mars 2014

Ce mardi à L’Aérospatial

Line Ouellet, directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec, au sujet de leurs quatre nouvelles expositions permanentes sur Pellan (Le Rêveur éveillé), Riopelle (Métamorphoses), Lemieux (De silence et d’espace) et Leduc (Peintre de lumière). Également de passage, la directrice de la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, Lisanne Nadeau, au sujet du projet d’art public Frozen Blue de Nadia Myre et Karen Elaine Spencer.

En chronique: Gentiane Lafrance porte un regard sur l’exposition collective en cours à la Galerie Lacerte, Raymond Poirier offre sa revue de presse hebdomadaire et Simon Roy, sa sélection audio.

De 17h30 à 18h30 sur CKRL 89,1 FM.

Revue de presse, 25 février 2014

Voici les articles sélectionnés par notre chroniqueur Raymond Poirier, pour sa revue de presse Arts visuels présentée à l’édition du 25 février 2014 de L’Aérospatial: