Posts Tagged ‘ François Simard ’

Podcast – Émission du 11 février 2014

Podcast de l’émission du mardi 11 février 2014.

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec François Simard autour de l’exposition Oasis qu’il présente à Regart de concert avec Dan Brault;
  • Chronique de Julie Gagné: regards sur l’exposition Tandems à La Clarté-Dieu;
  • Chronique de Catherine Boivin: commentaires sur l’exposition Équilibre et gravité de Raymond Warren à MATERIA;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • La sélection audio de Simon Roy: l’album Kanukanakina – Speed Selector de Miguel Pipa.

Animation et recherche: Julie Gagné.

Télécharger l’émission.

Publicités

Au menu de l’émission du 11 février 2014

Ce mardi à L’Aérospatial

Entrevue avec François Simard autour de l’exposition Oasis qu’il présente à Regart de concert avec Dan Brault. En chronique, Julie Gagné commente l’exposition Tandems à La Clarté-Dieu, Catherine Boivin porte un regard sur Équilibre et gravité de Raymond Warren à MATERIA, Raymond Poirier propose sa revue de presse Arts visuels et Simon Roy, sa sélection audio.

De 17h30 à 18h30 sur CKRL.

Dan Brault et François Simard à Regart

Afin de lancer avec aplomb sa nouvelle saison, Regart, centre d’artistes en art actuel présente le travail de deux artistes fort bien établis en Dan Brault et François Simard. Ces deux peintres remarquables y présenteront Oasis, combinant leur travail respectif du 7 février au 23 mars, de midi à 17 heures. Le vernissage aura lieu le vendredi 7 février, dès 17 heures, en présence des artistes et de la nouvelle directrice générale et artistique du centre, Amélie Laurence Fortin.

La peinture de Dan Brault consiste en un amalgame bigarré de signes, de codes, de styles et d’esthétiques, des compositions par accumulation de sensations qui révèlent la sensibilité baroque de l’artiste. Relevant aussi bien de l’exploration de l’espace, de la métaphysique, de l’onirique, de la candeur et de l’ivresse que de la perte de repères, ce brouhaha visuel est habité par une foule d’éléments graphiques. Prenant forme dans l’acte de peindre, il résulte de ces éléments un univers en suspension, vivotant dans les méandres fugaces de la représentation picturale.

De retour au format rectangulaire classique, il présentera à Regart ses tableaux toujours très colorés, se prêtant au jeu du standard. À mi-chemin entre la figuration et l’abstraction, libre de tout impératif, le peintre utilise des images qu’il trouve forte et qui lui parlent. Bref, la liberté de choix avant tout.

Quant à elle, animée par des idées paradoxales, la peinture de François Simard s’articule à partir de contraintes de départ, pour ensuite en brouiller les pistes. En amont et par-delà ce point de rupture, les procédés d’accumulation entassent les gestes picturaux dans un cadre aussi rigide que généreux.

La série de grands formats présentée à Regart n’y fera pas exception. Ici, de gigantesques mains délimiteront deux zones de peinture, forçant ainsi le peintre à user de stratégies pour attribuer ces espaces à divers degrés de représentation. Les lectures possibles s’en retrouvent donc plurielles. La présence de la forme la plus facilement reconnaissable, celle de la main, travestit ainsi une narrativité à la fois permissive et protocolaire.

Rassemblées au cœur de cet Oasis éphémère, les pratiques uniques des deux peintres et amis célèbrent de concert la beauté du geste et la grandeur du singulier dans l’accumulation et l’abondance. Par-dessus tout, elles soulignent l’incidence picturale de cette dualité qui leur est chère entre la richesse du protocole et le lyrisme de libre arbitre.

Dan Brault
Titulaire d’un Baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia (2002) et d’une Maîtrise en arts visuels de l’Université Laval (2006), Dan Brault a présenté son travail au Québec, au Canada et à l’étranger. Parmi ses expositions les plus récentes figurent A Plot for a Biennal à la Biennale de Sharjah (EAU), Candide/Candido au Festival Cultural de Mayo de Guadalajara (MEX), Toi et Moi [version 1.2] à L’OEil de Poisson (QC) et il faisait partie des artistes d’ACTUEL: nouvelles acquisitions au MNBAQ. Dernièrement, il exposait au 215 Bowery (NY, USA) avec la galerie Laroche-Joncas, à la Maison de la culture Frontenac (MTL) et participait à la 1ère édition de la Foire d’art actuel de Québec.

François Simard
Après avoir terminé une Maîtrise en arts visuels à l’Université Laval (2005), François Simard a présenté son travail de peinture en Angleterre, à Québec (à l’Œil de Poisson) et à Montréal (à la galerie B-312, au Centre Clark et à la galerie Lilian Rodriguez). Originaire d’Urbana, en Illinois, il a passé la majeure partie de sa vie à Québec, où il pratique parallèlement à titre d’encadreur professionnel, dirigeant d’ailleurs sa propre entreprise.

Visite commentée de « La Joconde » en compagnie de Pascal Gingras et François Simard

Motivés par l’aspect inspirant et contagieux des idées, Pascal Gingras et François Simard invitent le public à apprivoiser leurs œuvres et connaître les étapes qu’elles ont suivies avant de voir le jour. S’influençant l’un l’autre dans la création, ils ont permis à leur travail de se transformer tout au long d’une résidence de création à l’Oeil de poisson. Après une visite des peintures et sculptures, commentée par les artistes, vous aurez le loisir de les interroger sur les ramifications, changements et anecdotes qu’ont traversées leurs pièces.

Vous désirez en savoir plus sur l’exposition? Rendez-vous au www.oeildepoisson.com pour visionner leur capsule vidéo.

Pascal Gingras vit et travaille à Montréal. Suite à des études supérieures à Québec et en Allemagne, il a présenté ses projets en exposition solo à la galerie Gerken (Berlin) ainsi que dans différentes expositions et événements collectifs en Allemagne (Berlin, Düsseldorf et Weimar) et à la galerie Avu de Prague (République Tchèque).

François Simard vit et travaille à Québec. Il a complété une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval ainsi qu’un stage de perfectionnement à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Son travail a fait l’objet d’expositions, entre autres, au centre d’artistes Clark (Montréal), à la galerie Lilian Rodriguez (Montréal), à la galerie de l’UQAC (Chicoutimi) et à la galerie Le 36 (Québec).

L’activité a lieu le 1er octobre, de 14h à 17h, à L’Oeil de poisson. L’activité est gratuite et il n’y a aucune réservation qui soit nécessaire.

Podcast – Émission du 13 septembre 2011

Au menu pour cette semaine :

  • Entrevue avec Pascal Gingras et François Simard pour leur exposition La  Joconde et Francis Arguin pour L’Odyssée, présentée à L’Oeil de poisson;
  • Entrevue avec Claude Chevalot, rédactrice et blogueuse, et Carl-Frédéric de Celles, conseiller stratégique chez iXmédia, autour de la campagne de financement CUBE de La Chambre blanche;
  • Entrevue avec Jean-Marc Mathieu-Lajoie à propos de son exposition Mater dolorosa présentée au Lieu, centre en art actuel;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • Et les selections audio de Simon Roy : cette semaine, deux selections chez Ellipsis Arts, Gravikors, Whirlies & Pyrophones et Orbitones, Spoon Harps & Bellowphones.

Animation et recherche : Julie Gagné.


Télécharger l’émission.

Au menu de l’émission du mardi 13 septembre 2011

Ce mardi, 17h30 à 18h30, c’est la première émission de L’Aérospatial, saison 2011-2012.

Pour l’occasion, l’animatrice Julie Gagné recevra Jean-Marc Mathieu-Lajoie, autour de son exposition Mater dolorosa, présentée au Lieu, centre en art actuel, le duo François Simard et Pascal Gingras à l’occasion de leur collaboration, La Joconde, à L’Oeil de poisson, ainsi que Claude Chevalot, porte-parole de la campagne de financement CUBE, de La Chambre blanche, en compagnie du président d’honneur de l’activité bénéfice, Carl-Frédéric de Celles, conseiller stratégique chez iXmédia.

Côté chronique, Simon Roy viendra parler d’art audio et apporter sa suggestion de la semaine et Raymond Poirier offrira, à l’image de la saison dernière, une revue de presse en arts visuels, cinq sujets en autant de minutes.

C’est un rendez-vous, sur les ondes du 89,1 FM à Québec, ou en direct, sur le Web au www.ckrl.qc.ca.

Pascal Gingras et François Simard offrent « La Joconde » à l’Oeil de poisson

Pascal Gingras (Mtl) et François Simard (Qc) réunissent leurs projets pour La Joconde, exposition bidisciplinaire (peinture et sculpture)  suivant leur résidence de création. Maîtres d’ateliers voisins de quelques rues, Gingras et Simard ont scruté leurs pratiques pour en isoler les processus constructifs et en établir de nouveaux.

Ils s’inventent des fragments d’années 70, dressant en avant-plan terrazo, « douches » géantes de couleurs, marquetterie et audacieux débordements. C’est dans ces allusions ou détours que le fantôme de la Mona Lisa se terre, guettant dans son coin la célébration de médiums « traditionnels », innovants et en pleine forme.

Pascal Gingras vit et travaille à Montréal. Suite à des études supérieures à Québec et en Allemagne, il a présenté ses projets en exposition solo à la galerie Gerken (Berlin) ainsi que dans différentes expositions et événements collectifs en Allemagne (Berlin, Düsseldorf et Weimar) et à la galerie Avu de Prague (République Tchèque).

François Simard vit et travaille à Québec. Il a complété une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval ainsi qu’un stage de perfectionnement à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Son travail a fait l’objet d’expositions, entre autres, au centre d’artistes Clark (Montréal), à la galerie Lilian Rodriguez (Montréal), à la galerie de l’UQAC (Chicoutimi) et à la galerie Le 36 (Québec).

Du 9 septembre au 9 octobre 2011, dans la grande et la petite galerie de l’Oeil de poisson. Vernissage le vendredi 9 septembre, 20h. Rencontre avec les artistes le samedi 1er octobre, 14h.