Posts Tagged ‘ Galerie Tzara ’

Les finalistes en Arts visuels des 23e Prix d’excellence des arts et de la culture de Québec

Les finalistes aux 23e Prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec ont été dévoilés ce mercredi 24 octobre 2012.

Voici un bref survol des finalistes issus du domaine des arts visuels :

Prix Videre Création en arts visuels (remis à un artiste dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique 2011-2012 dans la région de Québec) :

  • Virginie Mercure, pour XYZ, à Regart;
  • Dgino Cantin, pour Mon corps ets une planète, à Regart
  • Giorgia Volpe, pour Méandres et Mouvoir / S’émouvoir : projet Rose des vents présentés respectivement au centre VU et à la bibliothèque Gabrielle-Roy

Prix Videre Relève en arts visuels (remis à un artiste de la scène émergente dont la récente production s’est démarquée de l’ensemble de la programmation artistique 2011-2012 dans la région de Québec) :

  • Sylvie Larouche, pour Les théâtre identitaires, au centre VU
  • Catherine Blanchet, pour sa série Mandalas dans le cadre de Kaléidoscopies : les frissons du réel à la Galerie Tzara
  • Péio Éliceiry, pour Le Monument, à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval

Le nom des gagnants (ainsi que du récipiandaire du prix Videre Reconnaissance) seront dévoilés le 27 novembre prochain, lors d’une soirée gala au Grand théâtre de Québec.

Publicités

Revue de presse – 25 septembre 2012

Voici les éléments qu’a retenu notre collaborateur, Raymond Poirier, pour sa revue de presse Arts visuels du mardi 25 septembre 2012 :

Podcast – Émission du 29 mai 2012

Au menu pour cette semaine:

  • Entrevue avec Mathieu Fecteau, au sujet de l’exposition La machine est conçue pour dépasser la nature… l’art aussi à la Galerie Tzara;
  • Entrevue avec Suzie Genest et Anne-Marie Bouchard, de VidéoFemmes, autour du projet Machinations;
  • Entrevue avec Pierre Sasseville, du duo Cooke-Sasseville, au sujet de la monographie De Cooke-Sasseville à aujourd’hui lancée en cours de Manif d’art 6;
  • La revue de presse Arts visuels de Raymond Poirier;
  • Les sélections audio de Simon Roy : Dark Falcon de Lucky Dragon, sur 555 Recordings.

Animation et recherche : Julie Gagné.


Télécharger l’émission.

Podcast – La Manif en direct, émission du 26 mai 2012

Au menu pour cette semaine:

  • Entrevue avec Geneviève Pelletier, chargée de projet pour la Manif d’art 6;
  • Entrevue avec Jacques Samson, pour son installation Excroissances au Grand théâtre de Québec;
  • Entrevue avec Mathieu Fecteau, au sujet de l’exposition La machine est conçue pour dépasser la nature… l’art aussi à la Galerie Tzara;
  • Entrevue avec Suzie Genest et Anne-Marie Bouchard, de VidéoFemmes, autour du projet Machinations;
  • Entrevue avec Pierre Sasseville, du duo Cooke-Sasseville, au sujet de la monographie De Cooke-Sasseville à aujourd’hui lancée en cours de Manif d’art 6;
  • Entrevue avec Jeanne de Chantal Côté, d’Engramme, pour l’exposition À vos presses! à la Maison Hamel-Bruneau;
  • Chronique de Fanny Hénon-Lévy : commentaire sur GAMMAvert – a X-SEA-SCAPES de Jan-Peter E.R. Sonntag, à La Chambre blanche, et l’exposition de Jean Tingely et Marla Hlady, à Engramme;
  • Chronique d’Anouk Desloges : survol sur Les antigravitationnels de Manon Labrecque, à VU;
  • Chronique de Dominique Savoie : regard sur Correspondances de Diane Landry, au Musée de l’Amérique française.

Animation et recherche : Julie Gagné.

Sélections audio : Jean-Pierre Guay


Télécharger l’émission.

Podcast – La Manif d’art en direct, émission du 5 mai 2012

Au menu pour cette semaine:

  • Entrevue avec Claude Bélanger, directeur général et artistique de La Manif d’art 6;
  • Entrevue avec Nicole Gingras, commissaire de la Manif d’art 6;
  • Entrevue avec Ingrid Bachmann, autour de son exposition Bestiaire, à MATERIA;
  • Entrevue avec Diane Obomsawin, quant à son installation vidéo Chronique en trois mouvement, à l’Espace 400e, et Passage, au Musée huron-wendat;
  • Entrevue avec Éric Mattson, au sujet de la série d’événements Expériences du vivant, les machines, c’est romantique, à l’Espace 400e;
  • Entrevue avec Jean-Pierre Guay, autour des Ratés sympathiques font de l’art chez Tzara;
  • Chronique de Dominique Savoie: commentaire sur le documentaire Le monstre dans la forêt de Louise Faure et Anne Julien, et le film d’animation  L’invention diabolique de Karel Zeman;
  • Chronique de Fanny Hénon-Lévy: regard sur l’installation et les vidéos de Mounir Fatmi à l’Espace 400e;
  • Chronique de Simon Roy: commentaire sur la performance et l’installation Phonographes vinylisés de Martin Tétrault, à l’Espace 400e, et de L’Engin, dans l’ancien édifice Le Soleil.

Animation et recherche : Julie Gagné.

Sélections audio : Jean-Pierre Guay


Télécharger l’émission.

Au menu de l’émission du 24 avril 2012

Ce mardi, 17h30 à 18h30, nouvelle édition de L’Aérospatial.

L’animatrice Julie Gagné porte un regard tout particulier sur le rapport entre les médias et les arts visuels, à l’occasion de l’exposition Les ratés sympathiques font de l’art à la Galerie Tzara. Au programme: rencontre avec les deux initiatrices du projet, Catherine-Ève Gadoury et Gaëlle Généreux, de même que la critique en direct de l’oeuvre Le cauchemar de Manuel réalisée par le journaliste Matthieu Dugal par l’artiste Alain-Martin Richard, en présence du principal intéressé.

Côté chronique, Fanny Hénon-Lévy observe, du point de vue des arts visuels, le spectacle Kurt Weill : Cabaret brise-jour et autres manivelles de L’Orchestre d’hommes-orchestre au Théâtre Périscope, Simon Roy viendra parler d’art audio et apporter sa suggestion de la semaine et Raymond Poirier offrira une revue de presse en arts visuels, cinq sujets en autant de minutes.

C’est un rendez-vous, ce mardi 24 avril, sur les ondes du 89,1 FM à Québec, ou en direct, sur le Web au www.ckrl.qc.ca.

« Les ratés sympathiques font de l’art » à la Galerie Tzara

Les arts visuels passent trop souvent sous le radar des médias populaires. Loin d’en rester à ce constat déplorable, l’événement « Les ratés sympathiques font de l’art » souhaite stimuler la médiation culturelle et jeter des ponts entre le monde des journalistes et celui des artistes, permettant ainsi de déboulonner quelques idées reçues.

La faible présence médiatique des arts visuels s’explique sans doute par une méconnaissance de cette discipline par les journalistes qui souvent, avouent ne rien comprendre à ce monde qui leur paraît complexe et hautain. En acceptant de se commettre, les journalistes vont connaître les joies comme les angoisses de la création. À l’inverse, les artistes ne maîtrisent pas toujours les rouages du monde des communications. En assumant momentanément le rôle de critique, les artistes vont découvrir la réalité stimulante mais stressante du journaliste. En initiant les uns aux contraintes des autres, « Les ratés sympathiques font de l’art », propose d’amorcer le dialogue entre les médias et les artistes sur de nouvelles bases fondées sur une meilleure compréhension mutuelle.

Les conceptrices Gaëlle Généreux et Catherine-Eve Gadoury ont convaincu des représentants des principaux médias de Québec à se prêter au jeu. Il sera donc possible de découvrir les talents cachés de Diane Martin (animatrice de Retour sur le monde à la Première chaîne radio de Radio-Canada), de Julie Gagné (chroniqueure en arts visuels au Voir et animatrice de L’Aérospatial à CKRL) ou de Josiane Desloges (critique en arts visuels au Soleil), pour ne nommer que ceux-là. Chaque « raté sympathique » sera jumelé à un « critique d’un soir » qui aura la tâche de commenter leur travail. Martin Bureau, Cooke-Sasseville et Jocelyn Robert font partie de la liste des artistes qui troqueront leurs outils de créateurs pour ceux du journaliste. En tout, 14 journalistes et 14 artistes prennent part à cette joyeuse aventure qui met l’art à l’honneur !

Le grand public est convié le 27 avril dès 18 h à la Galerie Tzara pour un vernissage en présence des participants tant journalistes qu’artistes. L’animation de la soirée a été confiée à Patrick Guérard qui, en plus de mener l’encan crié, prendra un malin plaisir à demander aux critiques de commenter les oeuvres devant leurs auteurs. Le montant d’argent récolté lors de cet encan constituera la bourse Souffle, qui sera remise à un ou une artiste de la ville de Québec participant à la Manif d’art 6.

L’événement comporte également deux autres rendez-vous conçus pour approfondir les enjeux soulevés. Le dimanche 29 avril à 14 h, une conférence de Françoise Lucbert, professeure d’histoire de l’art à l’Université Laval, traitera de l’évolution des relations entre peintres et critiques au XIXe siècle. Puis, samedi 5 mai à 14 h, une table ronde intitulée « la critique d’art en mutation » est prévue.

Au final, le but de cet exercice de médiation culturelle, tout en démystifiant le travail des journalistes et des artistes, est de sensibiliser un vaste public aux arts visuels. Qui a dit que les arts visuels passent trop souvent sous le radar des médias populaires?